Ville de Trois-Rivières
Services au citoyen
Accueil / Section Services au citoyen / FAR - Histoire de Trois-Rivières / LAVIOLETTE

LAVIOLETTE



Catégorie : Personnages


Laviolette est le fondateur de Trois-Rivières, selon ce que rapportent les livres d'histoire depuis 1861.

Lieutenant de Samuel de Champlain, lui-même lieutenant du cardinal de Richelieu, Laviolette fut envoyé par Champlain pour consolider le réseau du commerce des fourrures et établir un comptoir de traite avancé au lieu dit Les Trois rivières. Il débarqua le 4 juillet 1634, accompagné de quelques artisans et des pères jésuites Jean de Brébeuf et Antoine Daniel, et fit ériger un fort, sur le Platon. Il fut lui-même commandant du fort du 4 juillet 1634 au 17 avril 1636.

Voilà à peu près tout ce que l'on savait de Laviolette jusqu’en juin 2009. On ne connaissait pas le prénom ou le nom complet du fondateur de Trois-Rivières; on ne savait même pas si « Laviolette » était son véritable nom ou simplement un surnom, comme il était d'usage courant à cette époque (« Laviolette » était en effet un surnom très commun: plus d'une quarantaine d'individus sans liens de parenté l'ont porté au Québec au XVIIe siècle). Des historiens ont prétendu notamment que le nom complet ou véritable de Laviolette était Nicolas Goupil, sieur de Laviolette; mais aucune preuve relative à ces prétentions n'a jamais pu être fournie. Le nom de « Monsieur de La Violette » n'apparaît, en effet, que dans trois documents: celui de la fondation de Trois-Rivières (Catalogue des trépassez) et deux actes de baptême, l’un daté du 18 février 1635 et l’autre du 17 avril 1636 où Laviolette a servi de parrain. Toutefois, des recherches effectuées en Normandie (France) en 2008 par l’historien Yannick Gendron, et qui ont donné lieu à un film documentaire produit par Pierre St-Yves (« Sur les traces de Laviolette », diffusé le 21 juin 2009), ont permis d’émettre une nouvelle hypothèse intéressante selon laquelle le véritable nom du fondateur de Trois-Rivières serait: Théodore Bochard Duplessis dit Laviolette, « général de la flotte » de la Compagnie des Cent-Associés en Canada.

* * *

Le nom de « Nicolas Goupil dit Laviolette » apparait notamment dans le Dictionnaire généalogique des familles canadiennes de l'abbé Cyprien Tanguay, au nom « GOUPIL » (page 278 - année 1650 (17 octobre) - Québec). Ce Nicolas Goupil arriva en Nouvelle-France en 1641 ou 1642. Il fut maître-charpentier. Marié en 1650, il décéda en 1655.

Laviolette (fondateur de Trois-Rivières) et Nicolas Goupil ne sont donc pas la même personne: quand Laviolette était à Trois-Rivières (1634-1636), Nicolas Goupil n'était pas encore arrivé en Nouvelle-France. Confondre les deux personnages est une erreur.

Signalons, par ailleurs, que Nicolas Goupil n'a jamais porté le surnom de Laviolette, comme en témoignent la vingtaine de documents d'archives qui le concernent.

 


René BEAUDOIN, "Qui a fondé Trois-Rivières" dans: Le Nouvelliste (Trois-Rivières), 14 août 1997, p. 6.

Carnet du patrimoine (auparavant Nouvelles en bref, bulletin de liaison de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), no 19, août 1997, p. 3.

Hélène GÉLINAS, Daniel ROBERT, Louise VERREAULT-ROY et René VERRETTE, Inventaire des plaques et monuments commémoratifs, suivi d'un relevé des lieux-dits et des toponymes trifluviens, Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières, juillet 1994, p. 54 et 55. (TRI 971.4451 I62).

Patrimoine trifluvien (bulletin annuel d'histoire de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), no 11, juin 2001, p. 7 et 23.

Daniel ROBERT, "Les parcs et lieux publics de Trois-Rivières, XVIIe-XXe siècles", dans: Patrimoine trifluvien (bulletin annuel d'histoire de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), no 6, mai 1996, p. 4.

Daniel ROBERT, "Le patrimoine religieux de Trois-Rivières", dans: Patrimoine trifluvien (bulletin annuel d'histoire de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), no 8, juin 1998, p. 1.

Daniel ROBERT, "Des faits d'histoire et de patrimoine religieux", dans: Carnet du patrimoine (bulletin de liaison de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), numéro spécial, juin 1998, p. 11.

Daniel ROBERT, "Le patrimoine industriel et manufacturier de Trois-Rivières, XVIIe-XXe siècles", dans: Patrimoine trifluvien (bulletin annuel d'histoire de la Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières), no 12, juin 2002, p. 5 et 19.

 





Utilisation Confidentialité Webmestre Intranet   Aujourd'hui le 25 novembre 2014